25 mars 2008

Oscuriel observa un moment le pommeau en argent de sa canne puis se dirigea à travers les décombres avec détermination. Sa veste voletait légèrement et le félin tenait son chapeau de sa main gauche pour qu'il ne s'envole pas. Le félin slalomait entre les débris depuis près d'une heure. Il s'assit sur une poutre en bois pour reprendre son souffle, observant une petite tornade de papiers divers tourbillonnants dans la poussière. Les papiers tournoyants s'approchèrent doucement d'Oscuriel, venant jusqu'à le frôler. Il restait impassible, posant son chapeau à côté de lui, toujours plongé dans ses pensées. *BAM !* Quelque chose lui tomba sur les genoux mais le félin ne cilla pas. Il examina simplement la jeune fille évanouie et trempée qu'il tenait à présent dans ses bras. Il remit son chapeau sur sa tête et se releva en portant Lyz dans ses bras. Il jeta un coup d'oeil sur le pommeau de sa canne qu'il tenait encore dans sa main droite et se remit en route. Après une demi-heure de marche, la jeune fille ne s'était toujours pas réveillée. Oscuriel continuait de marcher avec détermination parmi les décombres. Il descendit un escalier étrangement dégagée, menant à une lourde porte en fonte en sous-sol. "Le refuge" pouvait-on y lire, écrit à la peinture blanche. On pouvait également entendre un brouhaha étouffé. Toujours la londonienne dans les bras, le félin frappa la porte trois fois du pommeau de sa canne. La porte s'entrouvrit légèrement. "Administration" annonça Oscuriel, la porte s'ouvrit en grand.

Posté par Keil à 12:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Oscuriel observa un moment le pommeau en argent

Nouveau commentaire