21 mars 2008

La brise fraiche du soir parcourait la pièce. Le seul être qui se trouvait encore dans les bureaux à cette heure serait, aux yeux de Lyz, encore plus étrange que le grand être aux mains rouges. Cet être en question était ce qu’on appelait un Ange, pas au sens chrétien du terme bien sur, ni dans aucun autre sens religieux je pense … enfin bref, toujours est-il que cet Ange n’avait ni auréole, ni ailes mais il était étrange tout de même. Mesurant 2m07, fin et élancé, au pelage clair : ‘latte’ avec quelques tâches rousses, une fine moustache pleine de grâce, habillé d’un costume blanc impeccable avec une cravate verte pâle. Sa canne en bois blanc au pommeau d’argent et son chapeau immaculé au ruban vert étaient posés près de son bureau en bois clair. Sa veste sur le dos, près à partir, le grand félin terminait de ranger quelques papiers dans des dossiers. Car, oui, Oscuriel, Ange bureaucrate, était un chat gracieux de plus de 2m et marchant sur ses pattes arrière, à la manière d’un humanoïde.

Posté par Keil à 13:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La brise fraiche du soir parcourait la pièce. Le

Nouveau commentaire